Les larmes sont le plus souvent attribuées à la tristesse. Cependant, sans elles, nos yeux ne peuvent pas être humidifiés, nettoyés ou encore protégés des corps étrangers. En effet, ce liquide des yeux, également appelé film lacrymal, est une substance particulière. Il est constitué d’un mélange composite d’eau, d’acides gras, d’éléments protéinés et des substances antibactériennes. 

Par conséquent, en l’absence de ce liquide, nos yeux peuvent subir un grand inconfort oculaire. Ce phénomène est plus connu sous le nom de syndrome des yeux secs. Cette pathologie peut être due à de nombreux facteurs, et les personnes avancées en âge sont les plus susceptibles d’en souffrir. Fort heureusement, il est possible de la prévenir. Tout ce qui concerne ce syndrome et sa prévention dans cet article. 

Les différents facteurs pouvant conduire aux yeux secs 

Il existe de nombreux facteurs de risque pouvant conduire au syndrome des yeux secs. Il s’agit d’une affection ophtalmologique qui a souvent lieu durant l’hiver. Mais d’autres éléments peuvent aggraver le syndrome. Par conséquent, les connaître peut permettre de les éviter et permet a nos séniors de bien vieillir. Voici les principales causes qui peuvent assécher l’organe de la vue :

  • L’âge : au fil des années, il se peut que le corps produise moins de larmes, ce qui résulte à un assèchement des yeux plus ou moins sévères. Selon certaines études, la plupart des séniors perdraient près de 60% de la capacité de fabrication de liquide oculaire ;
  • Le sexe : selon certaines études, les femmes seraient plus susceptibles de souffrir du syndrome des yeux secs. Un problème notamment lié aux changements hormonaux ;
  • Les médicaments : ces derniers peuvent aussi être la cause du syndrome des yeux secs. C’est surtout le cas des pilules contraceptives et des antidépresseurs ;
  • Les écrans : smartphones et ordinateurs ne font pas bon ménage avec les yeux. Visualiser la lumière de ces appareils durant une longue période fatigue les yeux et les rend secs ; 
  • L’environnement : l’exposition à la pollution, au vent, à la poussière ou encore à la fumée peut aussi causer les yeux secs. 

Comme certains de ces facteurs sont évitables, il suffit de prendre des mesures de précautions pour diminuer le risque d’assécher les yeux. 

Ce qu’il faut faire pour prévenir le syndrome des yeux secs 

À partir des facteurs de risques que nous venons de citer, adopter de nouvelles habitudes peut alors prévenir ce problème.  

Si vous présentez des problèmes de sècheresse oculaire, évitez de recevoir du vent directement dans les yeux. En particulier lors des sorties extérieures durant lesquelles les yeux sont très exposés. En utilisant des lunettes, la vision est par conséquent mieux protégée.  

Il est également important que votre maison ait un taux d’humidité optimal, compris entre 30 et 50%. L’utilisation d’un édificateur d’air est dans ce cas recommandée. Sinon, ne pas adopter une température trop haute de votre chauffage peut amoindrir le problème. Vous pouvez également utiliser des gouttes oculaires pour ne pas manquer de réserve de larmes. 

Les moments devant les écrans devront également être revus. Pour éviter le syndrome des yeux secs, effectuer régulièrement une pause toutes les demi-heures est fortement recommandée.